Traitement intra-mammaire et présence d'inhibiteurs dans le lait malgré un temps d'attente respecté : quel est votre avis ?

Dans un troupeau de 43 vaches, 3 normandes ont été traitées avec une suspension intra-mammaire à base de benzylpénicilline après diagnostic de mammite. La première vache a été traitée de J1 à J5 et les deux autres de J2 à J6.



Afficher la suite
Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants