Les envenimations ophidiennes et morsures de vipères chez le chien : de la clinique à la prise en charge

© Tarek Bouzouraa

Fiches pratiques

Les morsures de vipères ne sont pas rares chez le chien, peuvent être fatales et nécessitent une bonne réactivité du praticien. Les fiches pratiques Afvac* Éditions publiées dans La Dépêche Vétérinaire font le point :

>> Un tableau clinique inflammatoire à savoir reconnaître (cliquez sur le lien)

Le type et l'intensité des signes cliniques varient en fonction de l'espèce en cause, l'inoculum, le gabarit du chien mordu, la réaction immunitaire de l'hôte et la précocité de la prise en charge médicale.

>> Quels paramètres biologiques et biochimiques rechercher ? (cliquez sur le lien)

Les troubles de l'hémostase dominent le tableau clinique et biologique lors de morsure de vipère chez le chien.

>> Quelle prise en charge ? (cliquez sur le lien)

Malgré une fréquence importante des morsures de vipéridés dans certaines aires et une connaissance théorique grandissante des effets de ces morsures, il n'existe pas de prise en charge protocolaire ayant fait l'objet d'une validation consensuelle.

* Afvac : Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie.

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants