Influenza aviaire : le niveau de risque abaissé d'élevé à modéré

Seules les zones de surveillance, de surveillance renforcée et de protection connaissent encore des restrictions.

© Ministère de l'Agriculture

Épidémiologie

Le ministère de l'Agriculture a abaissé le niveau de risque au regarde de l'influenza aviaire, le 24 avril, qui passe d'élevé à modéré sur l'ensemble du territoire métropolitain.

En effet, depuis le 9 avril, seuls 2 foyers d'influenza aviaire hautement pathogène ont été recensés en Haute-Savoie et dans le Bas-Rhin, dans des basses-cours à proximité de zones humides. Parallèlement, aucun cas dans la faune sauvage n'a été recensé depuis le 23 mars dernier, soit depuis plus d'un mois.

Levée de claustration

Les mesures de restrictions, en particulier la claustration, sont ainsi levées, sauf dans les zones à risque particulier (ZRP), où les mesures de biosécurité renforcées, dont la claustration des oiseaux, restent en vigueur. Ces communes où sont présentes des zones humides ne seront plus soumises à restriction dès que le niveau de risque sera ramené au niveau « négligeable ».

Dans le Sud-Ouest, l'amélioration de la situation sanitaire a, par ailleurs, permis de lever les mesures de restriction aux mouvements et de réintroduire des galliformes dans une grande partie des communes. Seules les zones de surveillance, de surveillance renforcée et de protection connaissent encore des restrictions. Les remises en place de palmipèdes débutent à leur tour dans les zones indemnes et se poursuivront progressivement jusqu' à la fin du mois de mai. P.-L.H.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1573

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants